Langage sexiste dans le sport

On a trop tendance à oublier que le langage joue un rôle primordial. Dans le monde du sport, un mauvais emploi du langage tend à créer et à renforcer les inégalités entre les hommes et les femmes. Le sport a été crée par les hommes et pour les hommes et tout était alors conçu pour eux. Il s’agit d’un langage qui, dans notre société actuelle, continue de rendre les femmes invisibles puisque leur pratique sportive n’était avant pas reconnue. Sans aller plus loin, on parle de sport féminin mais jamais de sport masculin, ce qui renforce l’idée que le sport est avant tout masculin et que le sport féminin n’en est en fait qu’une sous-catégorie. On parle par exemple d’une coupe du monde (quelque soit le sport) lorsqu’il s’agit de sport masculin alors que l’on parle de coupe du monde féminine pour les femmes. Parler de coupe du monde et non de coupe du monde masculine ne serait ce pas une manière de signifier que la véritable compétition est celle des hommes ? Les femmes sont reléguées une fois de plus au second plan. Plusieurs fois je me suis retrouvée dans des situations où mentionnant, par exemple, que j’allais voir un match de basket, mes interlocuteurs ou interlocutrices commençaient à me demander quelles équipes j’allais voir jouer en me citant des équipes masculines. Pareil du côté des enfants lorsque ceux-ci vous demandent « quel est ton joueur préféré ? » Leur répondre que vous avez une joueuse préférée va fortement les étonner (pour ne pas dire les déstabiliser tellement ceci leur semble « bizarre ») et bien souvent son nom ne leur dira rien. En effet, ce sont surtout de modèles sportifs masculins dont ils entendent principalement parler mais aussi car on parle du sport comme s’il était inné qu’il soit masculin. Même lors de commentaires sportifs, il n’est pas rare d’entendre parler de « joueurs » alors que ce sont des joueuses qui sont sur le terrain et cela n’est plus acceptable! Ce langage ne laisse aucune place aux femmes dans la pratique sportive.

Alors oui, le langage peut sembler un thème anodin en ce qui concerne le développement du sport féminin mais on ne peut pas le nier complètement car il occupe une grande partie du problème de manque de visibilité dont souffrent les sportives. Si ces dernières étaient représentées linguistiquement au même plan que les sportifs dans les médias, cela aurait un impact positif. Les mots ont leur importance et ce sont eux qui créent un imaginaire collectif: un imaginaire qui influe ensuite sur toute une vie et qui est considéré comme une vérité universelle pour celles et ceux qui grandissent avec.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :