Les sportives face à une féminité imposée

Pourquoi les sportives doivent à tout prix prouver leur féminité ? On entend par féminité tous les traits physiques et psychologiques reconnus à la femme. Ces traits sont bien souvent très stéréotypés et en même temps très ancrés dans les mentalités. Alors que se passe t-il quand une femme ne présente pas l’ensemble de ces caractéristiques ?

Le sport, conçu par et pour les hommes, a longtemps été considéré comme une pratique masculine. Nombreux et nombreuses ont été celles et ceux qui pensaient que les femmes se masculinisaient à la pratique d’un sport. Les mentalités ont certes évolué mais pourquoi entendons-nous encore des propos tels que « regarde comme elles sont baraquées, elles ne sont pas féminines » ou « tiens, elle est très féminine, on ne dirait pas vu le sport qu’elle pratique » ? Tout simplement parce qu’une femme sportive doit avant toute chose démontrer que même si elle est sportive elle reste féminine.

Prenons comme exemple celui des rugbywomen. Récemment la coupe du monde féminine de rugby était organisée en France et ce fut donc l’occasion d’entendre les médias parler de ces sportives. Mais leurs exploits sportifs étaient bien souvent toujours accompagnés de remarques concernant leur féminité. Il semblait alors obligatoire de préciser que ces femmes jouaient au rugby mais qu’elles aimaient le maquillage, le rose, porter des robes, en clair être féminines en dehors des terrains. Tout cela avec une intonation qui semblait vouloir rassurer les gens : « oui, elle font du rugby mais ne vous inquiétez pas, ce sont quand même des femmes, elles aiment porter du vernis à ongles ! Et puis elles ne sont pas toutes baraquées ! » Toujours ce besoin de justification. On ressent même un intérêt beaucoup plus important et une plus grande mise en avant de ces joueuses qui « respectent » ces normes de féminité (bien souvent mariées et mères de famille). Evidemment, puisqu’elles représentent la « preuve » que les mots sportive et féminine ne sont pas incompatibles.

Mais que se passe t-il pour ces femmes sportives qui n’aiment pas se maquiller, porter des robes ou qui ont un grand gabarit? Doivent-elles se sentir mal pour ne pas suivre le modèle unique de féminité imposé par la société ? En sont-elles pour autant moins femmes ? Non, bien évidemment mais ce n’est pas ce que sous-entendent les médias qui semblent nous présenter cette non-féminité comme un problème.

Chaque femme est différente et chacune d’entre elle possède sa propre féminité ou pas. Critiquer et culpabiliser ces femmes pour être comme elles sont ne mène à rien. Intéressons-nous avant tout à leur talent et à leurs exploits sportifs avant de savoir si elles sont féminines, hétérosexuelles ou encore mères de famille. Ces aspects futiles et privés de leurs vies ne doivent pas passer avant le travail qu’elles fournissent et leurs exploits! Malheureusement ce n’est pas encore le cas et il reste encore beaucoup à faire pour que les médias s’intéressent à ces sportives pour ce qu’elles font en tant que telles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :