Le livre d’or du… sexisme!

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler du « Livre d’or du basket 2014. »

Pour moi, le basket est un sport autant féminin que masculin. Il existe une équipe de France masculine et une équipe de France féminine. Une NBA, une WNBA. Un championnat masculin, un championnat féminin. Bref, le basket féminin a son pendant masculin et vice-versa.

Le problème c’est que dans ce livre d’or, ce n’est pas tout à fait comme ça. Pour les auteurs de ce livre (et j’écris bien auteurs au masculin!), le basket semble avant tout être un sport d’hommes. Déjà la couverture ne laisse aucune place aux femmes:

Livre d'or basket 2014

Et le résumé non plus:

« La surprenante et rafraîchissante victoire de Nanterre, l’an dernier en pro A, a connu cette saison des prolongements heureux que le Livre d’or du basket 2014 se fait un plaisir de décrire par le menu. En NBA, après l’inoubliable série de la finale 2013 entre les Spurs de Tony Parker et le Miami Heat de LeBron James, l’intensité n’a pas baissé d’un cran cette saison. Les prétendants au titre sont légions. Entre les exploits de Joakim Noah, LeBron James ou Carmelo Anthony, les retours avortés de Kobe Bryant et Kevin Durant et les révélations de la saison, le Livre d’Or 2014 la saison est riche de grands moments. Enfin 2014, c’est l’année des mondiaux et après l’historique victoire des Bleus aux championnats d’Europe 2013, les espoirs les plus fous sont possibles. »

Donc entre la couverture et le résumé, on est en droit de se demander si le « livre d’or du basket 2014 » n’est pas en réalité le « livre d’or du basket masculin 2014 »… Du coup, je décide d’ouvrir ce livre pour voir si oui ou non il sera aussi question de basketteuses à l’intérieur.

Résultat: on retrouve 4 pages sur l’équipe de France féminine, 2 pages sur les nouvelles championnes de France (Lattes-Montpellier) et une page consacrée à la joueuse internationale Emmeline Ndongue, qui a pris sa retraite sportive cette année. Soit 7 pages de basket féminin sur un total de 120 pages!

Si les auteurs avaient voulu écrire un livre uniquement sur le basket masculin, il aurait été utile de le préciser dans le titre. Si en revanche, ils veulent parler de basket féminin et masculin dans le même ouvrage, alors oui, le titre est correct puisque le terme basket est censé englober les deux catégories. Mais dans ce cas, pourquoi autant de différences? Pourquoi ne pas consacrer autant de pages aux femmes qu’aux hommes?

Le championnat féminin est tout aussi intéressant que le masculin et rencontre de plus en plus de succès, alors pourquoi l’ignorer? En parler, c’est aussi le promouvoir au lieu de le rendre invisible. Lui consacrer si peu de pages dans un ouvrage qui se veut être un livre d’or, c’est considérer la pratique féminine du basket comme inférieure à celle des hommes.

Il existe deux solutions. Soit on publie deux livres d’or: un masculin et un féminin. Ou alors, on traite de manière égale dans le même ouvrage le basket féminin et masculin. Cette dernière solution peut même aussi être un avantage puisqu’elle toucherait un plus large public.

En tant qu’amatrice de basket féminin, je n’achèterai donc pas ce livre d’or que je trouve très sexiste. Chaque année c’est pareil, aucun effort n’est fait de ce côté là. Le sport pratiqué par des femmes semble être une fois de plus une sous-catégorie du sport (considéré comme universellement masculin!) au lieu d’être traité sur un même pied d’égalité. Et inutile de préciser que là je vous ai parlé du basket, mais il en va de même pour les livres d’or des autres sports.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :