Michael Llodra ne voit pas Amélie Mauresmo comme capitaine car « Il faut un homme pour ça »

Quand on vous dit que le sexisme est toujours aussi présent dans le milieu sportif! Le dernier macho en date? Le tennisman Michael Llodra. Ce dernier s’est permis de remettre en cause les compétences d’Amélie Mauresmo pour la simple et bonne raison qu’elle est… une femme!

Amélie Mauresmo
Photo extraite du site officiel d’Amélie Mauresmo

Suite à une suggestion de Toni Nadal (oncle et entraîneur de l’espagnol Rafael Nadal) de choisir Amélie Mauresmo pour entraîner l’équipe de France de Coupe Davis, Michael Llodra a exprimé son désaccord dans une interview au journal L’Equipe:

«J’adore Amélie mais je ne la vois pas à ce poste, je ne la vois pas gérer une équipe masculine avec tous ces egos, ces caractères… Y’a du travail dans notre équipe (sourire) ! Avec un seul joueur, comme Andy Murray, c’est possible, mais pas plusieurs. Il faut un homme pour ça.»

Du sexisme encore et toujours… On ne remercie pas Michael Llodra pour ce commentaire dont on se serait volontiers passé! 

Il y en a plus qu’assez d’entendre ce genre de propos et cette éternelle question: capable? pas capable? dés lors qu’il s’agit d’une femme. Amélie Mauresmo a largement prouvé son talent et ses compétences tout au long de sa brillante carrière et n’a même rien à envier à certains de ses homologues masculins. Quand un homme est nominé à un poste, on ne se demande jamais si en tant qu’homme il sera à la hauteur, alors pourquoi le faire pour une femme? Ce débat avait d’ailleurs été fortement alimenté lors de la nomination de Corinne Diacre en tant qu’entraîneure de l’équipe masculine du Clermont Foot Auvergne.

Dans ce genre de débats, n’oublions pas non plus la « pression » qui pèse sur les épaules de ces femmes qui ont presque le devoir de réussir leur mission pour prouver qu’une femme peut être à la hauteur. Imaginez les réactions si une femme nommée à un tel poste ne réussit pas ses objectifs! Les mauvaises langues sexistes diront que c’est parce que ce sont des femmes et donc non-compétentes pour ce genre de postes dans un univers masculin. Hors, que se passe t-il si un entraîneur ne remplit pas ses objectifs? Certes, il recevra des critiques mais son genre masculin ne sera jamais remis en question, contrairement à une femme.

Arrêtons donc de considérer les femmes comme inférieures aux hommes en termes de compétence, caractère ou autre. Tous les jours, des sportives ou autres femmes nous montrent qu’elles sont capables d’aussi bien et même parfois de mieux que certains hommes. Jugeons les gens sur leurs résultats et leurs compétences au lieu de les juger sur leur sexe. Et surtout, commençons par leur donner les mêmes opportunités!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :