Journée internationale des droits des femmes

Comme tout le monde l’aura sans doute remarqué, on parle beaucoup ces derniers jours de « la journée de la femme ». Alors je vais en profiter pour réagir car grand nombre de commentaires autour de moi me font bondir !

Tout d’abord, l’appellation pose problème. Il ne s’agit pas de « la journée de la femme » mais de la journée internationale des droits des femmes, et ce n’est pas du tout la même chose ! Je chipote ? Non ! Les mots ont leur importance pour l’imaginaire collectif et je vais m’en expliquer. Déjà il n’existe pas une femme mais DES femmes, toutes différentes et uniques. Ensuite, il ne s’agit pas d’une journée festive où l’on met les femmes à l’honneur en leur offrant des fleurs et en les invitant au restaurant (ou même en faisant ce jour là le ménage et la vaisselle – blague que l’on entend à longueur de temps!). Bien au contraire ! Il est même très regrettable que cette journée ait lieu car cela signifie qu’encore aujourd’hui et partout dans le monde, les femmes n’ont pas les mêmes droits que les hommes, les mêmes opportunités ou encore la même visibilité. Des milliers de femmes et filles sont victimes d’agressions, de viols, de mariages forcés, de tortures… pour le simple fait d’être de sexe féminin. Alors si avec tout ça, vous trouvez qu’il y a de quoi se réjouir de « fêter » le 8 mars et d’offrir (ou de se faire offrir) une rose, il y a comme un problème. Bien sûr, je ne critique pas là l’existence de cette journée (et même semaine) consacrée aux femmes mais plutôt les « dérives » du 8 mars  et les gens (hommes et femmes) qui ne voient pas plus loin qu’une journée consacrée à « la » femme et qui se fourvoient totalement quant à l’objectif de cette journée symbolique. En arrêtant de parler de « journée de la femme » et en précisant « droits des femmes », les gens seraient amenés à davantage réfléchir sur le but de cette journée. J’entends déjà certains et certaines me répondre : « Et la journée des hommes, on en parle ? », « Arrêtez un peu, vous l’avez déjà l’égalité ! » et j’en passe. Mais non, les femmes ne sont pas égales aux hommes ! Elles sont toujours moins bien payées, elles se heurtent au plafond de verre ; un plafond que ne connaissent pas les hommes, les sportives n’ont pas la même reconnaissance et visibilité que leurs homologues masculins, elles sont bien plus souvent que les hommes les victimes (mortelles pour beaucoup) de violences conjugales ou encore de harcèlement et d’agressions sexuelles. La liste est encore très longue et je ne vous ai pas parlé des pays où les femmes n’ont pas le droit de conduire, pas le droit d’aller dans un stade, pas le droit de voyager sans un membre masculin de leur famille etc. Cela fait beaucoup de différences et d’interdits, non ? Alors voir les médias représenter cette journée lourde de symbolique par des photos de jeunes femmes souriantes, par des slogans tels que « Aujourd’hui, c’est sa journée, prenez soin d’elle ! » ou même se réjouir de recevoir une rose à cette occasion, c’est non. Nous ne sommes pas heureuses de célébrer ce 8 mars !

Nokat expose ses nouveaux portraits de femmes vintages confectionnés avec des affiches de rue, des revues des années 50 et de la peinture acrylique à Clermont-Ferrand.
Nokat expose ses nouveaux portraits de femmes vintages confectionnés avec des affiches de rue, des revues des années 50 et de la peinture acrylique à Clermont-Ferrand pendant la semaine des droits des femmes.

Ce que je vois de positif à cette journée, ce sont les nombreuses activités et manifestations organisées à cette occasion. En effet, pendant quelques jours les femmes sont mises en avant et nous pouvons donc découvrir de nouvelles artistes, assister à des conférences/débats sur le sujet, voir des expos… Il est donc très appréciable d’avoir accès à une autre culture (de voir plus de femmes tout simplement) mais il est fort dommage qu’il faille attendre un 8 mars pour cela. Comme beaucoup d’autres, je n’ai pas envie d’attendre la journée des droits des femmes pour voir plus de femmes en une des journaux/magazines, pour découvrir de nouvelles artistes féminines dans ma ville ou encore pour voir un match ou une compétition féminine diffusée à la télévision. Cela me rappelle « les 24h du sport féminin ». L’initiative est bien car pendant quelques jours on profite de la diffusion et visibilité des pratiques sportives féminines mais après ? Plus rien, ou du moins pas grand chose. Un peu comme « c’est bon, elles ont eu leur journée, on reprend le monopole ». Voilà donc ce qui me dérange fortement dans ces « journées de… » et c’est pour ça que je vais profiter des activités proposées à cette occasion mais que je continuerai de ne pas me réjouir de l’existence de cette journée.

Inégalités hommes-femmes
Emanu

Publicités

3 commentaires sur “Journée internationale des droits des femmes

Ajouter un commentaire

  1. J’irai même plus loin, ce n’est pas seulement pour faire reconnaître l’existence de telles violences mais aussi pour montre, dévoiler le sexisme ordinaire qu’il existe. Ce ne sont pas que des patrons un peu tactiles, ce ne sont pas que des violences conjugales, non c’est aussi la difficulté de pouvoir, lorsque l’on est une femme, monter sa propre entreprise, diriger, mener une équipe. C’est aussi de pouvoir s’orienter professionnellement dans des voies mixtes et de s’y épanouir, c’est aussi la manière dont les hommes et les femmes s’épanouissent personnellement dans leurs multiples socialisations.
    La difficulté avec la terminologie, c’est qu’elle implique une catégorie de personnes, c’est qu’elle met la femme en avant : « la femme », sexuée, renvoyée à un rôle sociétal dépassé depuis.
    Oui cette journée reste nécessaire parce qu’elle permet, avec les années et l’évolution des médias de médiatiser le féminisme. Ce n’est pas un statut ou un rôle, c’est une vision des choses et dans une vision idéale, tout le monde doit être « féministe », comme tout le monde doit être « écolo »…
    Pensons à la journée des droits des femmes, mais pensons surtout à ce sexisme ordinaire qui nous entoure et que nous encourageons par nos diverses socialisations.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :