Quand le cinéma fait la part belle aux… hommes

Amatrice de cinéma, je feuillette un dépliant concernant un évènement proche que j’attendais avec impatience et m’attelle à lire les résumés des films présentés. Rien de plus normal en soit, on le fait tous et toutes. Sauf qu’au bout de 3-4 résumés, je commence à être fortement dérangée par les représentations stéréotypées faites des hommes et des femmes ainsi que par le peu de présence féminine. Je décide donc de continuer ma lecture en comptabilisant les personnages masculins et féminins et en prenant note de leur « description ». Le résultat est effarant! Je vous laisse deviner qui arrive en 2ème et dernière position? … Les femmes, bien évidemment!

Sur 14 films, on retrouve 27 personnages masculins (dont 2 enfants) contre seulement 8 personnages féminins (la neuvième mentionnée étant une femme… morte). Parmi les représentations des personnages les plus marquants, voilà le bilan:

Hommes:

• riche entrepreneur • radiologue qui a installé son cabinet • courtier calculateur • jeune homme solitaire qui se transforme en justifier pour sauver sa « belle » • hommes d’affaires • inspecteur de police.

Femmes:

• infirmière taciturne qui assiste son mari dans ses tâches • femme ambitieuse et prétentieuse • belle jeune femme qui est kidnappée • belle femme vénéneuse, passionnelle et psychologiquement instable • mère de famille • puissante femme d’affaire (mais morte puisque l’intrigue du film se déroule sur la disparition de son cadavre).

On constate donc sans difficulté que les hommes ont des postes à responsabilités et des belles carrières tandis que les femmes sont là pour aider leur mari, elles sont décrites plutôt négativement ou alors l’aspect physique entre en compte et elles sont juste « belles ». Bref, une majorité de qualificatifs superficiels ou dévalorisants. La seule femme présente dans ces résumés qui avait une grande carrière professionnelle est inexistante puisqu’on parle ici de son cadavre.

Au cinéma, les hommes ont plus de choix de rôles intéressants alors que les femmes se contentent bien souvent de rôles stéréotypés. Il ne faut pas aller bien loin non plus pour constater que les femmes réalisatrices sont très minoritaires par rapport à leurs homologues masculins. 

Je ne m’étendrai pas ici sur le sexisme et les nombreux stéréotypes au cinéma car cela serait bien trop long. Mais si vous essayez de regarder des films, de revoir des grands classiques sous un autre angle, vous verrez que les représentations sexistes faites des hommes et des femmes au cinéma sont très fréquentes et vont même jusqu’à la façon de filmer qui est très différente s’il s’agit d’acteurs ou d’actrices.

N.B: Je tiens quand même à préciser que sur les 27 personnages masculins,  8 sont présents dans un seul film puisque le film est le portrait de 8 quadragénaires. Mais en les écartant de notre liste, il ne reste pas moins de 19 hommes contre 8 femmes. Le bilan reste donc le même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :