Quand les stéréotypes ont la vie dure…

« Qui commande chez vous? Vous ou vos femmes? » Cette phrase sonne très « vieux jeu » et très sexiste, non? Et pourtant, elle a été prononcée récemment par Waldemar Kita, président du FC Nantes, à ses joueurs. Pour motiver des sportifs, est-il donc nécessaire de les faire se sentir supérieurs aux femmes et de rabaisser ces dernières? C’est visiblement ce que doit penser ce monsieur… Il serait peut-être bon de lui rappeler que les femmes ont les mêmes droits que les hommes et que l’époque où les femmes dépendaient de leurs maris est totalement révolue. Pour rappel, la loi qui avait mis fin à l’incapacité civile (obligation à obéir à leur mari) des femmes françaises mariées date du 18 février 1938 ! Quelques années se sont donc écoulées depuis…

Cependant, cette phrase sexiste est loin d’être un cas isolé. Pour exemple, souvenez-vous quand, en 2013, Bernard Lacombe avait déclaré: « Je ne discute pas avec les femmes de football […] qu’elles s’occupent de leurs casseroles et ça ira beaucoup mieux. » En 2014, c’était au tour d’Helena Costa d’essuyer une avalanche de remarques sexistes. Alors qu’elle devait être la première femme à entraîner un club professionnel en France (le Clermont Foot Auvergne) et que cette nomination avait fait couler beaucoup d’encre, tant en France qu’à l’étranger, Helena Costa annonça sa décision de renoncer à ce poste. Tous les stéréotypes et insultes à son encontre y sont passé.e.s, notamment sur les réseaux sociaux où même des femmes s’y sont mises! Et des sorties sexistes comme ça il y en a tous les jours…

Mais comment expliquer de tels stéréotypes et un tel mépris des femmes dans le milieu sportif? Alors oui, le sport avait été crée par des hommes et pour eux, mais est-ce une raison suffisante pour refuser de voir les exploits sportifs que réalisent les femmes depuis presqu’aussi longtemps que les hommes? Non, certainement pas! Si le monde du sport est un milieu sexiste, il n’est pas le seul! Et cela s’explique par le sexisme ambiant et les stéréotypes présents dans notre société et au sein même de nombreux foyers.

Dés leur plus jeune âge, les filles et les garçons sont opposé.e.s et leurs performances jugées en fonction de leur sexe car d’emblée (attention stéréotype!) les garçons sont considérés comme doués en sport contrairement aux filles. Difficile donc de se détacher de ce genre de pensées quand on a été élevé avec ce modèle là. Il est donc important de sensibiliser les enfants à l’égalité et de ne pas les comparer à l’autre sexe en utilisant des remarques telles que « Tu cours comme une fille! » ou encore « Tu ressembles à un garçon. » Avec des remarques comme celles-ci, on ne fait que renforcer l’idée que les garçons soient naturellement supérieurs aux filles tout en renforçant la transmission d’un modèle hétérosexuel comme unique et en condamnant, consciemment ou inconsciemment, l’homosexualité. Des filles et des garçons aiment le sport, d’autres non. Et cela ne dépend pas de leur sexe ni même de leur orientation sexuelle. Il suffit juste de leur donner la même éducation et les mêmes opportunités et ce sera ensuite à eux et à elles de faire leurs propres choix et ce, uniquement en fonction de leurs goûts. Un premier pas pour contrer les stéréotypes sexistes qui nous entourent (et étouffent!) Vous ne trouvez pas? 🙂

http://elisegravel.com/fr/content/tu-peux-un-livre-gratuit-pour-enfants
http://elisegravel.com/fr/content/tu-peux-un-livre-gratuit-pour-enfants

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :